avril 2013

Créer et faire durer un groupe de musique: une affaire de relations

Portrait de Charles Étienne Camirand

Quand vient le temps de s'attarder à la question importante de la création et de la gestion d'un groupe de musique (qui n'a pas, à ma connaissance, été abordée suffisamment par les sciences de la gestion), il faut selon moi se poser non seulement la question du « comment y arriver », mais surtout et avant tout celle du pourquoi de la formation d’un groupe, et d’une forme de groupe en particulier. Car pour quelles raisons, au juste, devrait-on former un groupe de musique et lui donner une forme plutôt qu’une autre?

Jusqu'où pouvons nous piler sur nos conditions de travail pour nous faire un nom et pour acquérir de l'expérience?

Portrait de Mikhaëlle Salazar

Ayant lu certains autres blogues qui soulevaient des débats éthiques et qui se rapportaient au métier du musicien, j'ai eu envie d'écrire ce texte qui suivra puisque ça concerne un sujet qui m'a tourmenté plus d'une fois cette année.

La pédagogie musicale pour les enfants

Portrait de Mikhaëlle Salazar

Nous avons discuté maintes fois de l'importance d'être versatile dans le métier de musicien et de musicienne. Nous avons également mentionné l'intérêt d'explorer l'enseignement de la musique puisqu'il s'agit d'un travail qui permet de garantir une certaine entrée d'argent et un horaire convenable. Étant étudiante en chant jazz, mais également violoniste, j'aimerais vous faire part de mon bilan après une année d'enseignement du violon pour les petits.

Les idées sont à tous, mais pas de tous

Portrait de Charles Étienne Camirand

On parle depuis plusieurs années des problèmes du piratage dans l'industrie de la musique, mais également dans celles du cinéma ou des programmes télévisés. Le piratage aurait ruiné ces industries, scande-t-on. Au niveau des brevets, les capitalistes se battent pour réserver l'utilisation des idées à une poignée d'individus. Quant à eux, les avocats s'arrachent les causes de plagiat et de "vol de droits d'auteurs".

Les femmes et le jazz

Portrait de Anne-Sophie Doré-Coulombe

Je me questionne ces derniers temps à propos de la place occupée par les femmes dans le monde du jazz. Contrairement au domaine de la musique de tradition classique (j’entends musique d’orchestre, de chambre, de concert) où on compte un nombre très important de femmes, le jazz est un monde majoritairement masculin.  Comment peut-on expliquer que les musiciennes de jazz soient si peu nombreuses?

Les femmes dans le jazz

Portrait de Geneviève Morasse

J’ai décidé, dans le cadre de ce dernier billet, de boucler le cours en abordant une problématique intimement liée à ma carrière musicale naissante, soit la situation des femmes dans le jazz. C’est un fait : les femmes sont peu nombreuses sur la scène du jazz, surtout en ce qui concerne les instrumentistes. En tant que femme violoniste jazz, je devrai composer avec cette réalité tout au long de ma carrière. Je tenterai donc, d’une part, de dresser un portrait sommaire de la situation et de fournir des hypothèses quant à cette faible présence féminine; d’autre part, de déterminer comment je pourrai faire face à cette réalité et en tirer profit.

Des concerts dans les CHSLD

Portrait de Marie-Pier Rioux

Pour mon dernier billet de blogue, j’ai eu envie de vous parler de quelque chose qui m’a touché. Nous savons tous que la musique apporte de nombreux bienfaits à chacune des personnes qui en écoutent. C’est l’une des principales raisons qui a poussé Sylvie L'Écuyer, Daniel Turp et  Pierre Vachon à fonder, en mars 2009, la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS)[1].

Les auditions... Chacun pour soi

Portrait de Emilie Martel

Dans la vie, il existe plusieurs situations de compétition. Mais des moments où on sent que même nos ami(e)s sont peut-être rendus nos ennemis, et que l'instinct de prédateur ressurgit partout au de nous, c'est quand même rare. Les auditions d'orchestre (ou pour toute autre job) font partie de ces moments où c'est chacun pour soi...

Se spécialiser pour certains types de jeunes

Portrait de Élodie Langenais-Desmarais

 La pratique instrumentale demande quotidiennement à notre cerveau de s'occuper d'un très grand nombre de paramètres en même temps: rythme, lecture, synchronisme, hauteur, nuances, écouter plusieurs voix (si instrument harmonique), etc. Ces paramètres sont souvent plus diversifiés et vastes que dans d'autres activités demandant de l'attention, comme la lecture ou la reproduction de toile par exemple. L'attention est donc largement occupée, elle travaille de toute part.

Pages