Blogues

L’interprète en musique électronique

Portrait de Théo Michel

L’explosion de la musique électronique sur le marché au cours des dernières décennies a effrayé plus d’un interprète. D’abord par la place que prenaient les machines dans la conception et la réalisation de la musique, mais aussi dû au fait que le DJing représente désormais un pourcentage important du marché du spectacle. Pourtant, en parallèle il amène un nouveau souffle aux musiques actuelles et c’est actuellement le style le plus innovant et prometteur de notre ère.


Du DJing à la performance live

Alaclair ensemble

Portrait de Hugo Phillips

J'aime beaucoup le rap, fière progéniture du jazz, d'après moi. J'ai toujours eu un faible pour les beats et les textes rythmés des rappeurs afro-américains. J'ai toujours associé cet art à la langue anglaise. J'ai vu des génies transformer la poésie en syllabes rythmiques. J'ai vu aussi ces textes être exprimés avec la même virtuosité que le saxophoniste lorsqu'il enchaîne les notes énergiques dans ses solos arabesques. La voix peut être maintenant deux instruments.

S’organiser quand on est doublement à temps plein

Portrait de Mathieu Laroche

En tant qu’étudiant, on se retrouve souvent déchiré entre dettes et études. D’un côté, il serait préférable de se faire un peu d’argent de poche, afin d’avoir un minimum de confort financier. De l’autre côté, il est préférable de se concentrer en grande partie sur ses études, puis rembourser plus tard, pendant plusieurs années, rembourser ses dettes à la banque et au gouvernement.

Désacralisation et démocratisation des milieux classiques

Portrait de Roxane Villandré

À la suite des événements culturels québécois récents et de la pulication de plusieurs articles, j'ai pu constater une grande tendance vers des changements dans des milieux culturels conservateurs ou, du moins, traditionnels. C'est entre autres le cas pour quelques musées américains, tel que montré dans l'article du Devoir publié le 19 novembre 2016, « Désacraliser les musées 1 ».

La musique, l'individu et la société

Portrait de Patricia Chmurzynski

Depuis plusieurs années, on remarque les bienfaits de la musique aussi bien chez un individu qu’au sein d’une société entière. Malgré celà, de nos jours, la musique est presque considérée comme marginale et inutile dans la société. Il n’y a pas si longtemps, on adressait les arts avec un certain respect et une certaine dignité, puisqu’ils jouaient un rôle important dans la société. La société éllitiste, plusieurs diraient, mais malgré tout, on se souvient tous du rôle important que jouait la musique dans le parcours éducatif d’un jeune aristocrate.

Pages

S'abonner à RSS - blogs