Finances

Être musicien dans les Forces armées ?

Portrait de Benjamin Cordeau

Le billet de blogue ci-dessous fait suite à un certain point que j'ai effleuré dans mon dernier billet : la sécurité financière reliée à l'emploi. Dans ce billet, je disais qu'il semblait y avoir « une très grande culture qui encourage les jeunes étudiants à opter pour une voie garantissant une carrière prospère et une sécurité financière sans faille au lieu de suivre leur(s) passion(s). ».  Je mentionnais que beaucoup de jeunes semblent suivre le courant dicté par notre société sans trop se poser de questions quant à leur choix de carrière.

Jeunes volontaires : un programme d'aide financière pour vos projets

Portrait de Sara-Danielle Faucher

Je suis musicienne. Vous êtes musiciens. Nous avons besoin de sous pour développer nos 1001 projets artistiques. Pour ceux et celles qui sont à l’école dans ce domaine, nous n’en sortons pas, diplôme en main, fiers comme des paons de pouvoir enfin se trouver du travail avec preuve de formation à l’appui. Non non… Ça ne fonctionne pas comme ça! Nous devons créer notre emploi, comme un entrepreneur doit créer son entreprise. Nous autres musiciens devons inventer notre carrière.

Chapeau: jouer ou ne pas jouer?

Portrait de Suzi Silva

Chapeau : jouer ou ne pas jouer?

Quand j’ai quitté mon pays d’origine en 2013 pour venir étudier à Montréal, les « gigs » de chapeau commençaient à surgir dans le milieu. S’il s’agissait d’une nouveauté issue d’une crise économique naissante en Europe, quel ne fut ma grande surprise quand, ci tôt débarquée à Montréal, je constatai que c’était plutôt une coutume de ce côté de l’océan. J’aimerais discuter la viabilité de ce genre de « gigs » et l’impact sur nos performances, carrières et rémunérations.