Blogues

Entretenez-vous une saine passion pour la musique?

Portrait de Geneviève Goulet

Ce n'est pas un secret, nous vivons dans un monde fou où tout va très vite. Nous prenons nos courriels à toute heure du jour et organisons notre vie continuellement. Comme musiciens, nous travaillons à longueur de journée. Nous jonglons souvent entre la pratique, le travail, les concerts et l'enseignement. Ce qui est le plus aberrant, comme si nous n'en avions pas assez, c'est que nous allons voir des spectacles pour nous divertir, nous écoutons de la musique dès qu'on le peut et nous parlons de musique entre amis. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que ça fait beaucoup de musique !

Jouer du Free, ses bienfaits et son utilité

Portrait de David Lemyre

Je suis quelqu’un qui a toujours aimé improviser de façon libre et je veux vous partager les utilités et les bienfaits de jouer de cette façon en musique, plus particulièrement en jazz. Souvent, les gens pensent que jouer du free signifie jouer totalement n’importe quoi et faire du bruit. C’est parfois vrai dans certains cas; ce n’est pas tout le free jazz qui est bon. S'il n'y a pas d'écoute entre les musiciens, la musique ne sera pas bonne.

La place de la musique populaire dans l’éducation

Portrait de David Roy

Il est rendu plus que qu’évident, après une analyse rapide de la scène musicale moderne, que les musiques savantes sont loin derrière la musique “populaire” en termes de popularité. Les ensembles classique, jazz ou bien de musique du monde sont laissés au deuxième plan pendant que des artistes tels que Katy Perry, Drake ou Justin Bieber occupent une place immense dans la scène musicale et la scène culturelle en général.

Le petit Don Giovanni

Portrait de Alexandre Villemaire

Je vous rassure tout de suite, il ne s’agit pas d’une énième critique sur la représentation de Don Giovanni donnée à l’Opéra de Montréal. Les Christophe Huss de ce monde l’ont déjà fait de façon très virulente et imagée en introduisant au passage dans le vocabulaire des critiques de concert le mot diarrhéique.

L’opéra, où est-ce que ça s’en va ?

Portrait de Sébastien Hébert-Plante

Je suis presque sûr que ce titre vous a accroché. Comme on nous l’a montré au secondaire, un article journalistique, c’est 60 % titre, 35 % mise en page et 5 % contenu. Eh bien parfois, je me demande si les gens allant voir l’opéra commencent eux aussi à penser de cette façon. En effet, pour survivre en tant qu’organisme à vocation musicale, l’Opéra de Montréal multiplie les façons d’attirer le public avec des annonces publicitaires astucieuses, des programmes avantageux ainsi que d’autres initiatives qui prouvent leur efficacité lors des concerts d'opéra.

Pages

S'abonner à RSS - blogs